Compte rendu de la rencontre avec le conseiller de la Sécurité Civile du Ministre de l’Intérieur le 5 septembre 2019

Compte rendu de la rencontre avec le conseiller de la Sécurité Civile du Ministre de lIntérieur le 5 septembre 2019

Dans le cadre du déplacement du Ministre de l’Intérieur au SDIS du Val d’Oise pour évoquer les violences envers les sapeurs-pompiers, des représentants des  syndicats implantés localement étaient reçus par son conseiller Sécurité Civile.

Nous avons brièvement débattu des bénéfices attendus ou supposés du port de caméras piétons par les sapeurs-pompiers

Nous étions d’abord présents pour évoquer le mouvement intersyndical et ses revendications.

Nous avons remis en main propre un courrier de demande d’audience de l’intersyndicale à destination du Ministre de l’Intérieur dont le silence est ressenti par les agents comme du mépris.

Malgré les dénégations du conseiller sur le terme « mépris » et le « travail pour les sapeurs-pompiers » que fait le Ministre loin des caméras, cela n’a pas changé notre lecture des événements.

C’est en fin d’entretien que le Ministre est venu nous dire quelques mots en personne. Nous lui avons répété que son absence de réponse ne faisait qu’enraciner le malaise. “Ce serait vous manquer de respect de vous recevoir sans avoir à rien mettre sur la table” nous-a-t-il répondu. 

Il nous a affirmé voir les financeurs prochainement…

Les agents ne peuvent que constater l‘absence de réponse du ministre de tutelle, alors qu’il y a urgence face aux défis pour la Sécurité Civile.

Les 2 préavis de grève de 60 jours chacun ne peuvent rester sans réponse concrète.

Les agents sont indignés devant ce traitement inédit.

La colère monte !!!

 

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *