compte rendu rencontre bilaterale avec le ministre de l’interieur du 24 juillet 2020

rencontre bilaterale avec le ministre de l’interieur du 24 juillet 2020

Marre des coups bas

des employeurs

NOUER LE DIALOGUE SOCIAL, sont les premiers mots du nouveau 1er Ministre M. CASTEX décliné à toutes les sauces par tous les ministres.

 Il n’y a pas que sur les interventions, que les agents des services d‘incendie et de secours sont victimes d’incivilités, mais sur leur lieu d’affectation. Leurs administrations pratiquent d’autres formes d’agressions qui si elles ne sont pas physiques sont tout aussi intolérables, de fait elles doivent cesser.

Pour la CGT, il ne peut y avoir de dialogue social quand les représentants syndicaux sont face à des interlocuteurs sourds et subissent des assauts de la part de leur employeur. 

Pression, mutation, sanction, entrave, menace, discrimination, pénalisation dans l’avancement, atteinte au droit de grève, les coups de boutoirs sont fréquents et se veulent comme des intimidations à l’engagement syndical au bénéfice de toutes et tous.

Voilà ce que la délégation CGT a porté au  ministre de l’intérieur, aucun autre point ne peut réellement avancer quand ceux qui les portent paient au prix fort leur engagement.

 C’est dans cet esprit que nous appelons l’ensemble des agents des services d’incendie et de secours à être en nombre dans les manifestations du 17 septembre 2020 à l’appel de la CGT confédérale.

 

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *