Le DDSIS 91 diffame la CGT par voie de presse. Courrier au PCASDIS 91

Monsieur le président

du conseil d’administration du service d’incendie et de secours de l’Essonne

1 rond-point de l’espace

91 000 Evry

Monsieur le Président,

une fois n’est pas coutume,  les propos du directeur départemental, rapportés dans un article d’actu Essonne du 1er avril ont retenu notre attention.

Tout était convenu jusqu’au passage  « Tous les syndicats se mobilisent sans restriction à l’exception de la CGT, très minoritaire dans la profession, qui réclame « des détachements syndicaux ».

Sa première affirmation est inexacte puisqu’en plus des tâches habituelles, grâce au réseau CGT nous avons en quelques coups de téléphone localisé 200 000 masques réquisitionnés mais toujours pas récupérés (cf notre courrier du 25 mars).

Sa deuxième affirmation est toute aussi fausse puisqu’aux dernières élections professionnelles dans les SDIS le ministère de l’intérieur reconnaît la CGT comme deuxième organisation syndicale et elle est première dans la fonction publique.

Sa troisième affirmation tient autant de la méconnaissance que de la mauvaise foi, il doit s’agir d’autorisations d’absence et de décharges d’activités de service que le décret 85-397 détaille.

Le droit syndical inscrit dans la constitution n’a pas vocation à être suspendu surtout quand les effectifs de votre département sont au-dessus du service minimum opérationnel. De nombreux SDIS ayant vu leur activité opérationnelle chuter avait pris rapidement cette disposition pour limiter l’exposition de leurs agents et  économiser du temps de travail, pour pouvoir faire face à la vague attendue sans avoir recours aux dérogations « permises » par la DGSCGC. 

Récemment il semble que votre établissement a traduit un agent en conseil de discipline pour des propos qu’il a tenus alors qu’il venait d’être blessé par les forces de l’ordre, nous trouvons tout aussi déplacés ceux tenus par votre Directeur,

Vous sachant attaché à l’équité de traitement entre agents, vous comprendrez que notre organisation ne peut se laisser diffamer par voie de presse  sans réagir.

Pour la CGT des SDIS

    2 Commentaires

  1. S agissant de tels propos ..je suppose un humour déplacé de cette personne !!le 1er avril !!!ca ne s invente pas !!j ose espéré !!!sinon juste de la bêtise humaine !!a vous de choisir !!moi j ai mon avis sur la réponse !!bon courage camarades !!

  2. encore un !!!!!
    sous prétexte qu’il a 2 buchers sur les épaulettes,cet énergumène se croit tout permis envers un partenaire social avec lequel on peut compter quand on rencontre des difficultés en tout genre dans son travail ( privé et public )
    j’encourage la CGT des SP à porter plainte contre ce genre de fonctionnaire dont on a pas besoin chez les pompiers et qui lui-meme devrait en tirer les conséquences et/ou se faire muter dans un placard à balais pour y moisir le reste de sa carrière

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *