Compte rendu réunion DGSCGC sur les agressions du 8 septembre 2020

Compte rendu réunion DGSCGC sur les agressions du 8 septembre 2020

Présents pour la DGSCGC : messieurs KIHL et HERAULT MUNIERE

Pour les personnels, les OS, pour la CGT (AURAY N., GURRUCHAGA P.)

Nos interlocuteurs soulignent l’engagement du ministre sur le sujet, dès sa nomination son déplacement pour rencontrer les pompiers agressés, et la sortie rapide du plan de prévention malgré “ la quantité” de travail qu’il a nécessité.

Le plan adressé au Préfet pour la mise en œuvre est présenté, il y a une volonté d’associer le ministère de la justice, des mesures existantes ont été intégrées, des formations seront  au catalogue CNFPT 2021 pour uniformiser celles existantes dans les SDIS.

Le dispositif de remontée d’information est à consolider mais rien n’est prévu pour les représentants CHSCT, « tout ne peut pas être écrit dans ce plan », mais qu’il doit y avoir une adaptabilité.

L’observatoire créé dans les 3 prochaines semaines aura pour but d’objectiver les données, d’échanger autour des bonnes pratiques, servira pour les échanges avec le SAMU, la justice, la recherche de solutions. Sa première réunion se tiendra en octobre (2 par an minimum), il repart de zéro mais devrait disposer de remontées plus rapides.

Il sera composé de 12 membres qui ont un mandat de 3 ans (Préfet DGSCGC, conseiller « sécurité intérieure », secrétaire, directeur des SP, 3 DDIS ou DDA (1/ catégorie), 1 BSPP, 1 BMPM, 1 inspecteur général de la sécurité civile, 1 DDSIS désigné par le préfet (DDIS 78), conseiller social, 1 OS, 1 FNSPF, 1 personne extérieure (non encore désignée).

Débat autour :

  • d’une casquette d’agent de police judiciaire (DG pas favorable au mélange des genres, au moment où on essaie de recentrer les missions des SP), de l’anonymisation des plaintes (déjà rejeté en droit).
  • de la composition de l’observatoire où nous constatons que l’engagement “les organisations syndicales seront associées” devient 1 représentant siégera!!!  Le consensus des OS n’est pas de mise!!!

En novembre une réunion aura lieu pour nous informer du travail de l’observatoire, mais le groupe de travail de ce jour continuera, la DGSCGC apprécie les remontées et réflexions qui diffèrent de celles  des directeurs.

La CGT a réaffirmé pour que cet observatoire ne soit pas une simple machine à compter, il faut tout compter mais différencier en plusieurs catégories les agressions et associer à chacune une réaction de l’établissement et un accompagnement des agents.

Retrouvez le détail de nos propositions qui n’ont jamais été autant d’actualité pour pouvoir faire de la prévention (connaître pour agir): https://www.cgtdessdis.com/compte-rendu-de-laudition-par-la-mission-dinformation-du-senat-sur-les-violences-contre-les-sapeurs-pompiers-le-23-mai-2019/

 

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *